« Nous avons lu pour vous … LES AVOCATS AU CINEMA (PUF, 2011) de Christian Guéry | Accueil | AU REVOIR ou les métaphores de la tortue de Mohammad Rasoulof (Iran, 2010) »

jeudi 01 septembre 2011

Commentaires

JBT

Très belle analyse du film, qui en montre les intérêts au regard du droit de l'exécution des peines. Les trois visions (soumise, légale, autonome) sont bien réelles et mises en avant. Il y a toutefois dans Un Prophète une force qui dépasse de loin ce que le film donne à voir, ce qui en fait toute la qualité.

agneslamexicaine

J'avais trouvé ce film vraiment passionnant, et l on comprend clairement, en effet, comment fonctionne cet univers, société parallèle aux régles "autres"... Je trouve que la prison est un ratage total tant qu elle n est pas pensée dans un effort constant de réinsertion. Pour cela, oui, les citoyens doivent pouvoir travailler à laisser passer la lumière... mais comment?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.