« Ignorance d'une peine ... UN PROPHETE de Jacques Audiard (France, 2008, 155 min) | Accueil | L'enfant, le droit et le cinéma - Rapport de synthèse »

vendredi 23 septembre 2011

Commentaires

agneslamexicaine

Merci, cela me donne tellement envie de le voir. Le cinéma iranien a toujours été très intéressant, je le trouve vraiment passionnant ces dernières années, à l essentiel.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.